17
Jan

Installation de 40 réservoirs d’eau sur la commune de My An

Localisation : Commune de My An, District de Thap Muoi, Province de Dong Thap, Vietnam

Bénéficiaire : 40 familles (environ 120 personnes, adultes et enfants)

Partenaires locaux : CNCF Vietnam et Fond national pour les enfants vietnamiens de Dong

Financement par l’Arbre de Vie : 6000 euros

Contexte

Actuellement, 83% des habitations de Dong Thap ont accès à l’eau potable. Cependant, une minorité de villageois n’a accès qu’à de l’eau contaminée. Ces habitants doivent utiliser l’eau de la rivière, de très vieux réservoirs d’eau et des puits contaminés.

Dong Thap est l’une des provinces les plus pauvres du delta du Mekong et est séparée des autres provinces par le Mekong. La province vit principalement de productions agricoles et de pêche. Cependant, l’activité agricole est affectée par l’intrusion des eaux salées. A l’inverse des autres provinces de la région, la province de Dong Thap souffre d’une très faible croissance économique. La plupart des familles n’arrive pas à garder un emploi stable et à avoir des revenus corrects leur permettant de vivre décemment.

La rivière est également polluée par des éléments organiques et des huiles évacuées par les barges, les petits bateaux et les machines de ferme, qui sont déversées dans la rivière avec d’autres produits chimiques. Il y a également un très grave problème de non-traitement des eaux usées que les entreprises et les exploitations agricoles déversent directement dans la rivière. A cela s’ajoute la pollution des eaux souterraines, dont 50% contiennent des métaux lourds. L’eau potable n’est disponible qu’à l’achat et constitue un poste de dépense important pour les familles. Par conséquent, les habitants de Dong Thap ont peu accès à l’eau potable.

La commune de My An est composée de 7 439 habitants répartis dans 1 911 foyers. L’économie du village repose entièrement sur l’agriculture. La plupart des foyers ne possèdent pas leur terrain, et doivent travailler pour des propriétaires terriens. A cause de la contamination de l’eau, ces terres sont peu rentables, aussi travailleurs et propriétaires n’en dégagent que de petits revenus : entre 25 $ et 30 $ mensuel par personne.

L’eau de pluie est l’option la moins coûteuse pour répondre à ces besoins, et permettre d’accéder gratuitement et librement à l’eau potable.

L’analyse de la situation

Bien que les habitants aient conscience des problèmes de santés dus à l’eau souillée, ils n’ont pas les moyens d’acheter de l’eau filtrée. L’accès aux eaux souterraines est lui aussi compliqué, car il faut creuser un puits d’au moins 40 à 60 mètres de profondeur et utiliser une pompe motorisée. Ce qui demande un investissement financier important. Même s’ils peuvent avoir une pompe à eau, il faut également payer un système de filtration efficace pour filtrer les métaux lourds.

L’option de la collecte des eaux de pluie est le meilleur choix pour que les habitants de My An aient accès à l’eau potable. Cependant, avoir un réservoir d’eau correct pour collecter les eaux de pluie n’est souvent pas une priorité pour les familles, en regard de la nourriture, du fuel et des médicaments. Aussi, pour contenir les eaux de pluie, les familles utilisent souvent de petite jarres en céramique, qui ne sont pas assez grandes et n’ont pas de revêtement adéquat. Ces jarres ne restent pas propres et ne peuvent pas fournir l’eau potable dont une famille a besoin quotidiennement.

Proposition d’installation de réservoirs 

En réponse à ce besoin direct d’accès à l’eau potable des habitants de My An, le Fond national pour les enfants vietnamiens de la province de Dong Thap (NFVC) a proposé l’installation de 40 réservoirs d’eau à 40 familles pauvres du village.

Installation et réalisation

La commune de My An s’étend sur une large zone où l’accès aux maisons se fait majoritairement par de petits chemins boueux, peu praticables. Aussi, le prestataire pour l’installation des réservoirs d’eau a trouvé préférable de les acheminer aux habitants par la rivière.

Ce projet d’installation de 40 réservoirs d’eau a été terminé avec succès en décembre 2019.

Chaque réservoir fait 1,07 m de haut, 1,02 m de large et 1,50 m de long et la capacité est d’1m3. Les réservoirs servent à collecter et stocker l’eau de pluie, qui descend du toit par une gouttière installée spécialement.

 

 

Post a Comment