10
Sep

CULTURE DU MORINGA

ASIE – AFRIQUE


Une réponse pour lutter contre la malnutrition et aider à la prévention de certaines maladies

LE MORINGA OU « L’ARBRE DE VIE » AUX MILLE VERTUS

Le Moringa oleifera est un arbre originaire de l’Himalaya.  Aussi appelé « Arbre de Vie » ou « Arbre Miracle », il est considéré comme l’une des plantes les plus nutritives au monde.

Toutes les parties de l’arbre peuvent être utilisées et possèdent un intérêt nutritionnel : Feuilles, Fleurs, Graines, Fruits et Racines.

 

Une vocation humanitaire pour cet arbre

La composition exceptionnelle du Moringa donne naturellement à cet arbre une vocation humanitaire :

  • Soutien dans la lutte contre la malnutrition
  • Aide préventive et curative à certaines maladies
  • Purification des eaux non potables
  • Contribution au reboisement et lutte contre la désertification

 

Les bienfaits du Moringa sur la Santé

6 avantages pour la santé de la Moringa oleifera validés par la recherche scientifique. 

1. Le Moringa oleifera est une plante TRES NUTRITIVE

Moringa oleifera est un grand arbre originaire de l’Inde du Nord.

Presque toutes les parties de l’arbre Moringa oleifera peuvent être consommées ou utilisées comme ingrédients dans les médicaments à base de plantes traditionnelles.

Les feuilles sont une excellente source de nombreuses vitamines et minéraux. Une tasse de feuilles fraîches hachées (21 grammes) contient les éléments suivants :

  • Protéïnes : 2 g
  • Vitamine B6 : 19% de l’AJR
  • Vitamine C : 12% de l’AJR
  • Fer : 11% de l’AJR
  • Ribiflavine (B2) : 11% de l’AJR
  • Vitamine A (à partir de bêta-carotène) : 9% de l’AJR
  • Magnésium : 8% de l’ARJ

Par rapport aux feuilles, les gousses sont généralement plus faibles en vitamines et minéraux. Cependant, elles sont exceptionnellement riches en vitamine C. Une tasse de gousses fraiches en tranches (100 grammes) contient 157% de vos besoins quotidiens en vitamine C.

Le Moringa oleifera peut être également une source importante en nutriments essentiels.

2. Le Moringa oleifera est riche en ANTIOXYDANTS

Les antioxydants sont des composés qui agissent contre les radicaux dans notre corps.

Des niveaux élevés de radicaux libres causent le stress oxydatif, ce qui peut contribuer à des maladies chroniques comme les maladies cardiaques et le diabète de type 2.

Plusieurs composés végétaux anti–oxydants ont été trouvés dans les feuilles de Moringa oleifera.

En plus de la vitamine C et du bêta-carotène, ceux-ci comprennent :

  • Quercétine : Ce puissant antioxydant peut aider à abaisser la pression artérielle.
  • L’acide chlorogénique : On en trouve également dans des quantités élevées dans le café, l’acide chlorogénique peut aider à régler les niveaux de sucre dans le sang après les repas modérés.

En fait, une étude chez les femmes a constaté que la prise de sept grammes (1,5 cuillères à café) de poudre de feuilles de Moringa chaque jour pendant trois mois a augmenté de manière significative les niveaux d’antioxydants dans le sang.

L’extrait de feuille de Moringa peut également être utilisé comme conservateur alimentaire. Elle augmente la durée de conservation de la viande, en réduisant l’oxydation.

3. Le Moringa oleifera pourrait REGULER LA GLYCEMIE

Une glycémie élevée peut être un grave problème de santé. En fait, c’est la principale caractéristique du diabète.

Au fil du temps, une glycémie élevée augmente le risque de nombreux problèmes de santé graves, notamment les maladies cardiaques. Pour cette raison, il est important de maintenir la glycémie dans des limites saines.

Plusieurs études ont montré que la Moringa oleifera peut aider à abaisser les niveaux de sucre dans le sang.

Dans une étude, 30 femmes ont pris sept grammes de poudre de feuilles de Moringa chaque jour pendant trois mois. Le taux de sucre dans le sang à jeun a été réduit de 13,5%.

En outre, une petite étude chez six patients diabétiques a constaté que l’ajout de 50 grammes de feuilles de Moringa à un repas réduit l’augmentation de la glycémie de 21%.

Ces effets sont dus aux composés trouvés dans les feuilles de Moringa, tels que les isothiocyanates.

4. Le Moringa oleifera peut REDUIRE L’INFLAMMATION

L’inflammation est la réponse normale du corps à une infection ou une blessure.

Elle est essentielle en tant que mécanisme de protection, mais peut devenir un problème majeur de santé quand elle se poursuit pendant une longue période.

L’inflammation soutenue est censée être impliquée dans de nombreuses maladies chroniques, y compris les maladies cardiaques et le cancer.

Les fruits, les légumes, les herbes et les épices ont des effets anti-inflammatoires. Ceux-ci comprennent le curcuma et les grenadiers. On a montré que les feuilles de Moringa, les gousses et les graines possèdent ces propriétés qui peuvent être dues également à des isothiocyanates.

5. Le Moringa oleifera peut ABAISSER LE CHOLESTEROL

Des quantités élevées de cholestérol dans le sang ont été associées à un risque accru de maladie cardiaque.

De nombreux aliments végétaux peuvent réduire efficacement le taux de cholestérol. Ceux-ci comprennent les graines de lin, l’avoine et les amandes.

Les études animales et humaines ont montré que la Moringa oleifera peut avoir des effets hypocholestérolémiants similaires.

6. Le Moringa oleifera peut PROTEGER contre la toxicité à l’ARSENIC

La contamination par l’arsenic des aliments et de l’eau est un problème dans de nombreuses régions du monde.

Le riz peut en contenir en particulier des taux élevés.

Bien que l’arsenic dans les aliments ou l’eau ne provoque pas de symptômes de toxicité tout de suite, l’exposition à long terme peut entraîner des problèmes de santé au fil du temps.

Des études d’observation indiquent que l’exposition à long terme à l’arsenic peut augmenter le risque de cancer et de maladies cardiaques.

Plusieurs études sur des souris et des rats montrent que les feuilles et les graines de Moringa oleifera peuvent protéger contre certains effets de la toxicité à l’arsenic.

Ces études sont prometteuses, mais on ne sait pas encore si cela vaut aussi pour les humains.

Source : thérapeutesmagazine.com

Comments are closed.