La Mongolie

La population

 

La population de la Mongolie est constituée à 80 % de Khalkhas, mais aussi de nombreuses minorités.

Les Kazakhs, principalement situés dans la région de l'Altaï, représentent le premier groupe ethnique non mongol du pays avec ses 180 000 représentants. Ils ont droit d'enseigner leur langue d'origine turcophone même s'ils parlent la langue officielle, le khalkha. 



Il y a aussi les Touvains, les Bouriates, les Durvud, les célèbres Tsaatan avec leurs rennes, soit une quinzaine de minorités plus ou moins importantes aux dialectes différents, mais toutes baignées dans les pratiques du bouddhisme et du chamanisme.

 

La géographie

 

Son territoire est immense, mais possède très peu de terres arables, le pays étant montagneux et couvert de steppes dont l'aridité croît en allant vers le sud (Désert de Gobi). Près de 30 % des 3 millions d’habitants sont nomades ou semi-nomades.

Quelques chiffres

 

La population : 3 millions d'habitants (estimation 2016).

Densité : 1,94 hab./km2 

Population urbaine : La population est de plus en plus urbanisée, près de la moitié vivant dans la capitale et les centres provinciaux. La vie semi-nomade reste prédominante dans les campagnes où les familles vivent dans des villages durant le rude hiver et dans des yourtes durant l’été.

Espérance de vie : 69 ans

Indice de fécondité : 2,24 enfants par femme (2008) 

Près des 2/3 de la population est âgé de moins de 30 ans et 36 % de moins de 14.

 

 

 

 

 

 

 

La vie aujourd'hui en Mongolie

 

La vie en Mongolie est encore rude pour une large partie de la population. La pauvreté est très présente et la dure vie dans les campagnes oblige certains nomades à rejoindre la capitale et à s'installer à sa périphérie. Oulan-Bator est désormais entourée d'une très large banlieue constituée principalement de yourtes sédentaires. C'est d'ailleurs très impressionnant de regarder la capitale depuis les collines environnantes : vous y verrez le centre bétonné et un ensemble gigantesque de yourtes et de palissades qui s'entremêlent. Le chômage est très présent. La pollution aussi.

Les quelques nomades qui restent encore dans la campagne sont menacés par les pertes régulières de leurs troupeaux du fait des grands froids hivernaux. Le dernier grand froid de 2010, appelé Dzud, a tué près de 6 millions d'animaux, obligeant certains bergers à tout abandonner.

Les langues parlées

 

Il existe différentes langues mongoles. La principale langue est le mongol (parlé par 95% de la population), langue des Khalkhas, Mongols orientaux, utilisée comme langue vernaculaire en Mongolie.

Les Mongols occidentaux utilisent quant à eux l'oïrate regroupant également plusieurs dialectes. Enfin, on y parle également le bouriate, une langue mongole parlée par des populations qui semblent originaires du Lac Baïkal, en Sibérie dont l'extrême sud est à une centaine de kilomètres au Nord de la Mongolie.

Le russe est la première langue secondaire des Mongols de Mongolie. Le mandarin et l'anglais sont aussi des langues parlées.

À l'ouest de la Mongolie, les Kazakhs parlent le kazakh, une langue turque.