Le Maroc

La population

 

La population marocaine  est berbère pour l'essentiel. L'apport de la population arabe est resté numériquement limité, voire infime, mais culturellement important. Par le biais de l'islam la langue arabe s'est peu à peu imposée au point de reléguer les langues berbères au second plan.

Certaines villes ont accueilli des communautés spécifiques, comme les Andalous chassés de Cordoue qui se sont installés à Fès, donnant à la population de cette ville, les Fassis, une spécificité culturelle et politique encore très nette de nos jours. La population des grandes villes du littoral a été très marquée par le séjour d'Européens, Portugais, Espagnols, puis Français... Il en résulte un brassage ethnique et culturel qui éloigne le Maroc urbain du monde berbère.

On peut aussi citer la présence de juifs espagnols venus grossir la communauté autochtone à la fin du XVe siècle et qui a quitté le pays dans les années 1960, après y avoir joué un rôle important.

Quelques chiffres

 

La population : 34 millions d'habitants (estimation 2015).

Densité : 66,6 hab./km2 (48 si on tient compte du Sahara occidental). Un chiffre qui n'a pas grande signification tant les différences de peuplement sont grandes entre les régions. La moitié du territoire marocain est très peu peuplée.

Population urbaine : 55%. L'urbanisation du littoral avec Casablanca, Rabat, Salé et Kénitra représente quelque 30% de la population.

Espérance de vie : 71 ans

Indice de fécondité : 2,2 enfants par femme (2012) avec de fortes différences entre la ville et la campagne. La croissance démographique n'est plus que de 1,5% (2001).

 

maroc 2012 alpins sans frontiere

maroc 2012 alpins sans frontiere

maroc 2012 alpins sans frontiere

Les langues parlées

 

Le Maroc est une terre de Berbères, partiellement arabisée il y a 13 siècles, qui a reçu des apports humains et culturels en provenance de l'Espagne et de la France...

Le paysage linguistique marocain est le témoin de ces brassages.

 

L'arabe

 

La langue officielle et langue maternelle de près des deux tiers de la population. C'est aussi la langue de la religion dominante, l'islam. Il faut cependant distinguer l'arabe officiel, celui de l'administration et l'arabe dialectal (la véritable langue maternelle : la darija) que parlent tous les Marocains, même si plus d'un tiers d'entre eux ont d'abord appris le berbère. La darija n'est utilisée à la télévision que depuis peu.

Marginalement, il existe deux autres variantes de l'arabe :

  • le judéo-marocain (quelques milliers de locuteurs au Maroc, plus 200 000 en Israël, quelques dizaines de milliers en France)
  • l'hassania (hassaniyya) parlée par quelques dizaines de milliers de personnes dans l'extreme Sud (région de Tan Tan) ainsi qu'au Sahara occidental (de dialecte est surtout parlé en Mauritanie).
L'amazighe

 

L'amazighe (langue berbère) est parlée par environ 40% de la population, mais n'a pratiquement pas d'existence officielle. Comme l'arabe, elle est divisée en plusieurs dialectes, notamment :

  • le rifain ou zenatiya ou tarifit parlé dans le Rif
  • le tamazight (ou braber) parlé dans le Moyen Atlas, une partie du Haut Atlas et plusieurs vallées. Il dispose d'un alphabet (le tifinagh) également utilisé par les Touaregs.
  • le tachelhit pratiqué par les Chleuhs du Haut Atlas, du Souss et du littoral du sud du Maroc.
Les autres langues

 

Le français est parlé, à des degrés divers, par une bonne partie de la population, principalement dans les villes et dans les milieux instruits (66% de la population alphabétisée depuis plus de 10 ans, selon une enquête de 2015). La majeure partie de la presse marocaine est publiée en français, ainsi qu'un tiers des livres édités au Maroc.

L'espagnol est encore un peu parlé dans ce qui fut le Maroc espagnol (le Nord) mais plutôt par des gens âgés.